Err

  •  
  •  
Le blog de votre correcteur professionnel
Rechercher   Retour aux billets

La métaphore


Définie par Le Petit Larousse et Le Petit Robert comme étant l’utilisation d’un terme concret pour parler d’une notion abstraite (le poids des pensées, la flamme de lamour), la métaphore consiste plus largement en la substitution par analogie d’un terme par un autre. Elle se différencie de la comparaison dans la mesure où il n’y a pas – justement – de comparaison entre les deux notions « substituées ».
 

Quelques exemples :
  • Ses cheveux étaient comme de la paille (comparaison : comme).
  • Plus bête qu’une oie (comparaison : plus... que), il n’avait rien dans le cigare (métaphore : cigare pour cerveau).
  • La jeune fille noyait son chagrin (métaphore) dans la contemplation des vagues.

Lorsque l’auteur fait suivre dans un même texte plusieurs métaphores tirées du même champ sémantique (de la même famille de sens), on dit qu’il « file la métaphore ». Ce procédé est fréquemment employé dans la presse écrite.

Par exemple :
  • Le ministre a dû affronter l’orage qui grondait au sein de l’hémicycle. Premières intempéries dans un ciel politique devenu très nuageux après les événements récents.


   
 

 


 

Publié le  17 juin 2015 13:43 dans Orthographe & Langue écrite  -  Lien permanent

Commentaires

Aucun commentaire pour cet article.

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés. Ils n'apparaîtront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés.
Votre nom et votre adresse e-mail sont obligatoires. Votre adresse e-mail ne sera pas affichée avec le commentaire.
Votre commentaire
Votre nom *
Votre e-mail *
URL de votre site