•  
  •  
Le blog de votre correcteur professionnel
Rechercher   Retour aux billets

Petites humiliations d'écrivains

Petites humiliations d'écrivains
 
Lorsqu’un poète renommé décide de regrouper dans un seul livre soixante mésaventures d’écrivains racontées par eux-mêmes, cela donne un aperçu burlesque et inattendu d’une facette méconnue de leur métier ! Avec beaucoup d’humour et d’autodérision, pudiquement ou carrément sans retenue, soixante auteurs anglo-saxons racontent l’envers du décor : l’exposition de leur personne à tous les regards après la publication de leur(s) ouvrage(s).

Car, comme le résume très finement Simon Armitage : « La littérature offre un nombre infini d’occasions de gêne et de honte parce qu’elle s’exerce sur cette lisière exiguë où la pensée intime rencontre sa réponse publique. »

Après ça, vous qui rêvez de voir votre œuvre prendre forme livresque, vous ne pourrez pas dire que vous n’étiez pas prévenu : lectures publiques devant des salles vides, visiteurs hargneux pendant les séances – interminables pour les plus célèbres – de dédicaces, interviews honteuses données sous l’empire de l’alcool, journalistes qui ignorent jusqu’à votre nom...

Vous en redemandez ? Tout est dans Hontes, et plus encore !

Hontes, Confessions impudiques mises en scène par les auteurs, Sous la direction de Robin Robertson, Traduit de l’anglais par Catherine Richard, Éditions Joëlle Losfeld, Coll. Littérature étrangère, 2006.

     
 

 

Publié le  18 mai 2015 11:47 dans A lire - LivresÊtre écrivain  -  Lien permanent

Commentaires

Aucun commentaire pour cet article.

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés. Ils n'apparaîtront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés.
Votre nom et votre adresse e-mail sont obligatoires. Votre adresse e-mail ne sera pas affichée avec le commentaire.
Votre commentaire
Votre nom *
Votre e-mail *
URL de votre site