Err

  •  
  •  
Le blog : infos et astuces
Rechercher   Retour aux billets

La relation auteur-correcteur : que fait vraiment le correcteur sur le texte qu’on lui confie ?

La relation auteur-correcteur : que fait vraiment le correcteur sur le texte qu’on lui confie ?
Dans le but de mettre en lumière la réalité souvent méconnue (voire ignorée) du travail qu'opère le correcteur ou la correctrice sur un texte avant sa parution, l'Association des correcteurs de langue française (ACLF) a mis en ligne sur son site les vidéos de rencontres qu'elle a organisées conjointement avec Fontaine O Livres, entre des écrivains et celui, ou celle, qui a eu la délicate mission de corriger leur travail.

La correction d'un texte avant parution est en effet une étape essentielle dans la publication d’un livre, mais comme elle s'effectue dans l'ombre, elle semble souvent mystérieuse et suscite de nombreuses interrogations chez les auteurs novices.

Les écrivains et écrivaines en herbe – les jeunes pousses aussi bien que les vieilles branches (!) – seront sans doute plus particulièrement intéressés par la première rencontre, qui présente la relation de travail entre Édith Noublanche, correctrice depuis une dizaine d'années pour des maisons d'édition de taille modeste, et Franck Bouysse (qui a écrit notamment Né d'aucune femme, paru à La Manufacture des livres en 2019, récompensé par de nombreux prix).

« Une correction, deux corrections, c'est une chance, explique Franck Bouysse. […] Je pourrais le relire dix fois [mon texte], je ne verrais pas les évidences. […] Après la correction, le texte ne peut être que meilleur. »


« Je suis au regret de dire qu'il y a énormément d'auteurs sans correcteur, se désole pour sa part Édith Noublanche. Avoir un correcteur, c'est une chance. » Il faut savoir en effet que le correcteur ou la correctrice « ne se contente pas de corriger l'orthographe et la grammaire, mais on considère absolument tous les aspects de l'écrit, précise-t-elle. […] Un texte bien en place au niveau orthographique, typographique, mais avec des incohérences, des répétitions, n'est pas un texte vraiment corrigé. La frontière entre un travail de correction à fond et un travail d'édition est ténu […]. »

« Convergences : les enjeux de la correction en littérature générale », Association des correcteurs de langue française (ACLF) et Fontaine O Livres



Publié le  14 jan. 2022 17:12 dans Être publiéLe métier d'écrivainTous les billets  -  Lien permanent

Commentaires

Aucun commentaire pour cet article.

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés. Ils n'apparaîtront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés.
Votre nom et votre adresse e-mail sont obligatoires. Votre adresse e-mail ne sera pas affichée avec le commentaire.
Votre commentaire
Votre nom *
Votre e-mail *
URL de votre site